Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 12:34

De plus en plus  briser une promesse électorale est devenue monnaie courante. Et le plus souvent aussi  on lui trouve une légitimation  subjective ou objective c’est selon…les raisons invoquées le plus souvent s’articulent  autour des aléas de la réalité du terrain. Le non respect de la parole donnée est toujours traumatisant et reste une promotion de contre-valeurs.

Une promesse est un engagement qui crée un lien de causalité entre le besoin de se faire élire  du candidat et l’espoir de voir la promesse devenir réalité pour l’électeur .Les promesses électorales sont certes ce qu’elles sont et  n'engagent de toutes les façons que ceux y croient ...

Pourtant c'est un véritable engagement que l'on prend envers l'autre. Même s'il est plus facile de donner sa parole que de  tenir sa promesse il n’en demeure pas moins vrai comme le dit le proverbe chinois« Mieux vaut mille refus qu'une promesse non tenue. »

La politique rime de plus en plus à un jeu de ruse qui intégre parfaitement  le mensonge et le tolère.Les promesses que nous font les hommes politiques sont conjoncturelles et répondent à des besoins ponctuels.elles ne tiennent pas le plus souvent compte de l’évolution et de la mouvance économique et sociale qui doivent  les porter.Cette absence de vision est la cause le plus souvent de certains  revirements et reniements... 

Partager cet article

Repost 0
Published by souleymane diouf - dans culture et politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens