Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 12:15

suis-charlie.jpg 

La situation concrète devrait pousser à une analyse lucide qui aiderait à construire les bases d’une alternative ou trouver les réponses idoines  contre ce terrorisme .La violence terrible et ignoble qui a secoué, endeuillé la France et le reste du monde ne devrait pas être circonscrite à reconstruire des ambitions perdues ou se refaire une santé politique. Elle est  à combattre partout avec vigueur pour la sécurité du monde. Mais voila depuis nous assistons à une gestion quasi émotive et politique de cette gangrène des temps présents.

Cette violence n’est pas tombée ex nihilo du ciel, elle n’est point un acte du hasard, elle est la conséquence de tout un arsenal d’humiliations, d’agressions de la conscience collective de toute une communauté au nom de la liberté d’expression.. .au lieu de procéder à une analyse concrète et objective des faits tragiques, on joue à la politique de l’autruche et à celui de l’enfer c’est les autres…

Les causes ne sont pas à éluder, si  Al-Qaïda peut être assimilé ou qualifié de produit made in usa au vue de la confession de la démocrate Hillary il n’en demeure pas moins  vrai que La naissance de l’Etat  islamique n’est pas non plus étranger aux positions et pratiques de la France au moyen orient et vis-à-vis de l’islam. Si aujourd’hui le jihadisme recrute en terre de France pour combattre la France il y’a problème .Peut être les germes facilitant ces recrutements font légion et les crises l’alimentant récurrentes .

La destruction de l’Irak ,de la Syrie, de la Lybie, partout il y’a eu la main de la France et le parfum de ses pratiques coloniales. La déliquescence de ces pouvoirs et régimes a produit des monstres qui échappent aux parcs auxquels ils s’identifient.

L’autre aspect de la chose c’est que l’on semble assimiler la liberté d’expressions et la liberté de penser.C’est  vrai nous pouvons penser à tout mais nous ne devons pas pouvoir tout dire.La liberté d’expressions ne doit pas vous permettre de dire n’importe quoi sur n’importe qui.On ne peut donner à ces libertés un caractère absolu, sans limite. L’ancrage est tout fait que cette liberté d’expressions n’est libertinage, elle est circonscrite à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui…Une terre de valeurs ne devrait pas  être le lit de la promotion de contrevaleurs. Nous assistons de plus en plus une  intolérance fondée sur de fausses appréciations et analyses. Tous ceux qui parlent ou agissent par la violence au nom de l’islam devraient le faire en leur nom propre. Nous cherchons toujours  à savoir de quel islam ils parlent. Le traumatisme psychologique du fait de cette violence ne doit pas se transformer en un terreau fertile de règlement de compte à tout vent. Ce serait la pire des catastrophes.

Nous ne sommes pas Charlie car nous ne partageons rien avec lui ! Charlie est tout sauf une référence en matière de liberté d’expressions. Le mouvement qui porte son nom cherche à faire porter des œillets à l’humanité et faire partager des contrevaleurs. Ce groupe fourre tout hétérogène, conjoncturel et épisodique n’est pas la réponse appropriée contre cette violence.

Le droit à la différence doit être au cœur de la laïcité. Les injures et les blasphèmes n’honorent pas ni ne renforcent la liberté d’expressions

Souleymane Diouf

 

Opinions Citoyennes

Partager cet article

Repost 0
Published by souleymane diouf - dans disso-échanges
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens