Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 13:27

Il est trop souvent avancé qu’en politique, les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. L’acceptation de cette assertion n’est elle pas un quitus à la duperie et la tromperie qui hantent le champ politique ? L'espace politique est devenu une terre de promesses jamais respectées ,d’insinuations et de machinations qui ne semblent plus émouvoir .

La banalisation de ces mensonges constitue un coup dur sur le dos de la démocratie et de la transparence. Les dérives ont fini de polluer le climat et rendre malsain l'environnement devenu un lit de coups bas,d’accusations et de contre accusations mensongères très souvent.

Nos hommes politiques se considèrent ils comme assujettis à un devoir de vérité face à leurs concitoyens ? Pourquoi entretiennent-ils un rapport si étroit avec le mensonge et le reniement ? En tout cas ils optent de naviguer dans les méandres, de la dissimulation, des contrevérités ou affirmations inexactes, de la manipulation qui déguise pour tromper.

Toute une panoplie ,tout un arsenal mensonger est usité , allant des déclarations de patrimoine fallacieuses, des bulletins de santé biaisés, des lignées pleines de faussetés ,des origines mensongères esthétiquement entretenues aux curriculum meublés à bloc…

Il y’a aussi la pratique de la falsification des faits, qui ont mission de ternir ou de salir à outrance. Les faits sont négativement remodelés pour masquer la réalité et brouiller les pistes. C’est comme si quelque part le virus épidémiologique du mensonge a profondément ou de manière très avancée pénétré nos hommes politiques ..La pratique du mensonge semble être la règle on est prêt à tout pour se faire élire. On promet des choses ,des choses qu’on est certain de ne pas tenir ou de ne pas pouvoir tenir..Puis on vient à la télé toute honte bue pour se renier allègrement.

Au soir du bilan on a recours aux alibis, aux aléas climatiques ,aux fluctuations monétaires jamais un autocritique de leurs limites objectives. Et sans vergogne ils sollicitent à nouveau la confiance du peuple. Pourquoi mentir pour se faire élire ou se maintenir au pouvoir, pourquoi les langues sont si mielleuses durant les périodes de campagnes électorales.

L’immensité des taches et les complexités des défis font que les promesses devraient s'arc-bouter autour de I ‘essentiel c’est à dire sur le strictement réalisable. Mais que non on promet monts et merveilles, des solutions passe-partout sur l’agriculture, la santé, l’éducation et les institutions. On promettra la gouvernance transparente vertueuse et sobre, un combat éthique contre la transhumance, la répression de l’enrichissement illicite la lutte contre la fraude et la concussion. Bref on promettra de mettre fin au laxisme et le pays au travail d'y attirer un flux considérable d'investisseurs..

De tout cela tu constateras quelques années , après leurs avoir accordés ta confiance, que nenni, rien absolument rien..Tu as été encore berné cher concitoyen.tu constates encore la mauvaise gestion la gabegie ,tu les verras transhumer comme dans des vases communicants tu les entendras renier leurs engagements et dilapider les ressoucres et se partager les terres...

Que faut-il faire ?

Asseoir la volonté de mettre fin à cette culture du mensonge qui fragilise le pays en y installant un jeu permanent de ruse à feux continus.

Les citoyens eux-mêmes devraient se départir de l’approche alimentaire qu’ils ont de la politique.

il faut mettre la vérité au cœur de la démarche politique, ne plus se fier à toutes les promesses..

Faire barrage au culte du soi par un ancrage à l’intérêt national. Exiger que les promesses soient à durées déterminées avec des deadlines précis

Exiger des bilans obligatoires de mi-parcours.

Cela aidera à la restauration de la confiance entre le citoyen et le politique !

Souleymane Diouf

Opinions citoyennes

Partager cet article

Repost 0
Published by souleymane diouf
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens