Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 16:26

Souvent on aimerait parler de la politique en termes de valeurs positives de services rendus à la communauté, de gestion vertueuse et transparente des affaires de la cité mais hélas, trop souvent aussi, coups bas, complots et trahisons y occupent une place importante. Il suffit de scruter les trajectoires des uns et des autres pour constater qu’elles sont jonchées de faits et gestes pas catholiques, aux antipodes des armes conventionnelles de l’acceptation de l’autre dans sa différence. La scène politique est devenue non pas un terrain de jeu avec ses règles qui permettent aux uns et aux autres de se mesurer à travers le suffrage populaire, mais un véritable champ de bataille ou tous les coups semblent permis. De plus en plus les acteurs politiques ont recours aux manœuvres, pièges, manipulations et autres guet-apens.

L’adversité politique a perdu de sa noblesse de sa verve en termes d’idées et de visions et quitte de plus en plus les compétitions électorales pour emprunter des voies sinueuses de la calomnie des injures et autres dénonciations. L’objectif majeur reste le plus souvent de réduire, de nuire, d’éclabousser ou d’anéantir une ou des ambitions. Que ne fera t on pour assouvir ses ambitions ? Il n’est pas évident après des salves balancés d’en sortir indemne si on est la cible .On cherchera par tous les moyens à étouffer l’ambition contraire et pourquoi pas caillasser son auteur de faits qui le feront dégringoler ou lui faire emprunter le chemin du silence carcéral. La politique avec ces coups bas est dégradante et ignoble. La légitimation d’une telle pratique ne peut être le fait de la démocratie. Démocratie et coups bas ne doivent pas pouvoir faire bon ménage. Peut on cautionner que des adversaires aillent fouiner dans les caniveaux pour y extirper des faits et gestes récents ou anciens, réels ou faux pour l’étaler dans la place publique…des fois aussi c’est la vie de couple qui est revisitée…d’autres fois ce sont les origines ou les appartenances qui sont exhibées comme si elles avaient un lien directe avec les mérites et les capacités.

Des leviers corrupteurs et d’achat de consciences peuvent être sollicités ou sont activés pour donner l’estocade à l’adversaire politique..cela démontre Le degré de pourriture profonde de la classe politique qui en fait recours.

L’assouvissement de leur soif de pouvoir peut les pousser à toutes les tentatives ou tentations : mentir ,voler, détourner mettre des saloperies sur le dos d’autrui,l’usage de cameras cachées deviennent des choses banales…on exhibe comme des trophées de guerre les fautes qui jonchent certaines trajectoires

Même durant les temps supposés d’accalmie les ruses et coups bas ne désertent pas la scène politique. L’initiative du dialogue national par le président a été perçue par certains de ses opposants comme un dialogue de circonstances, de combines ou de combinaisons ou de deals politiciens…

Entre ceux qui ont le pouvoir et ceux qui y aspirent, les coups peuvent voler très bas ou trop bas meme. Les luttes pour le contrôle du pouvoir sont souvent farouches et trop souvent violentes .la fertilité de cette violence fait le choux gras de la presse qui s’y abreuve outrancièrement pour des raisons mercantiles et financières..Que serait l’apologie de la violence sans le relais de la presse. Cette violence s’étale à la une des journaux et hante donc les places publiques par le truchement de cette presse…il n’est hasard donc que la presse soit une férue de coups bas politiques

C’est vrai que de tout temps la politique a été trop souvent violente et le combat pour le pouvoir sanglant des fois mais cela ne peut légitimer ou justifier les coups bas en politique. Une amie de me préciser au détour de nos échanges : En politique y a pas de coup bas !!!

Souleymane Diouf

Opinions citoyennes

Partager cet article

Repost 0
Published by souleymane diouf - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens