Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 14:24

Le dialogue politique est important en toute démocratie. Sa vocation, au-delà de sa mission de pacification, est par devoir de la renforcer et de la doter d’un souffle nouveau. Une démocratie saine favorise le respect des droits de l'homme, la sécurité et le développement. Seulement dans une démocratie normale le dialogue politique se déroule dans des espaces normés et qui ont noms les institutions parlementaires ou municipales. On entend souvent dire qu'une majorité doit servir à quelque chose .Cette perception véhicule un certain automatisme décisionnel qui biaise toute attitude réflexive.Elle charrie des velléités de musellement qui ne peuvent pas rimer avec dialogue. Pour ce faire il va falloir que les uns et les autres, pouvoir comme opposition, se départissent de leur caftan partisan pour s’aligner sur des idéaux républicains. Le parfait n’étant pas de ce monde il arrive ou arrivera trop souvent que des blocages soient notés çà et là, s’en suivent un dialogue de sourds et une cacophonie dans les hémicycles. Pour aplanir ces difficultés, éviter les conflits et que les choses ne dégénèrent il faut nécessairement que les acteurs échangent et se parlent qualitativement… Certes Un dialogue politique met face de prima bord des groupes aux intérêts divergents, des partis politiques qui s´engagent à se pencher sur des questions dont les enjeux peuvent être mutuels, mais pas nécessairement communs. Alors il s’agira pour des facilitateurs de réunir les décideurs politiques, les acteurs de la société civile et religieux pour réfléchir et partager sur des questions majeurs de la marche du pays non pas pour une uniformisation des positions mais de trouver des plages de convergence, des consensus forts qui participeraient à abréger les clivages…pour une meilleure compréhension et prise en charge des problèmes et des stratégies pour les solutionner.

Depuis quelques jours ou des mois le discours politique semble voler au rabais dans ce pays. A la place de grands débats contradictoires et constructifs, ce sont des invectives, des quolibets ou des injures qui meublent à longueur de journée le discours de nos hommes politiques. Pourtant un environnement sain est indispensable à l’épanouissement intégral de l’être et à la stabilité politique pour pouvoir dérouler un programme.Car il ne fait pas de doute que l’altération ou le chamboulement de l'ordre démocratique constitue un obstacle insurmontable au processus de sa consolidation. La démocratie doit être l’affaire de tous. Ce caractère participatif aux divers échelons de l'activité publique doit s’adosser sur le socle des valeurs .Nous ne pouvons pas promouvoir la croissance économique, le développement social ou culturel en galvaudant les principes d’équité de justice de liberté ou encore de solidarité. Il faut un climat sain, un espace apaisé pour que les ambitions puissent être déclinées et mises sur orbite. La lutte contre les inégalités et la lutte contre la pauvreté devraient être portées collectivement pour accélérer la cadence de leur éradication. Mais si les uns et les autres se cramponnent dans leurs certitudes égoïstes et partisanes et mettent de coté les intérêts de la nation et du peuple nous allons devoir encore galérer. C’est vrai que la recherche de forts consensus, de plages de convergences fortes devraient aider à amoindrir les mésententes mais surtout à baliser les orientations idoines de l’école et l’université sénégalaises, à lever le doute sur la transparence des activités gouvernementales, sur la gestion sobre et vertueuse des affaires publiques. Faire accepter la reddition des comptes comme un acquis de bonne gouvernance et non comme un outil de chasse aux sorciers ou d’élimination d’un adversaire. Pour tout cela nous devons nous parler positivement les yeux dans les yeux. Mais la démocratie doit certes rester une œuvre commune mais elle ne doit pas pouvoir nous faire revenir sur le principe que les vainqueurs gouvernent et que les vaincus s’opposent.

Vivement que nous basculons dans la normalité pour que le dialogue politique puisse se tenir et se perpétuer dans les hémicycles.

Souleymane Diouf

Opinions Citoyennes

Partager cet article

Repost 0
Published by souleymane diouf - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens