Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 11:36

La démocratie sénégalaise a connu des soubresauts au cours de sa longue marche mais il n’en demeure moins vrai qu’elle reste la vitrine de ce petit pays de l’Afrique de l’ouest qu’est le Sénégal .Le pluralisme intégral qui la caractérise ne serait pas vital si des plages d’expression et d’exercice ne lui étaient pas trouvées. Le droit à la marche participe de cela. La constitution n’a pas versé dans les non dits ,qui donnent lieu le plus souvent à de folles interprétations, elle a été très claire ou trop claire même selon certains. En voyageant au cœur de l’article 8 de la constitution de janvier 2001 nous découvrons en effet que « la République du Sénégal garantit à tous les citoyens les libertés individuelles fondamentales, les droits économiques et sociaux ainsi que les droits collectifs. Ces libertés et droits sont notamment : les libertés civiles et politiques : liberté d’opinion, liberté d’expression, liberté de la presse, liberté d’association, liberté de réunion, liberté de déplacement, liberté de manifestation ».Nous soulignons le droit ou la liberté de manifestation car il s’agit là de l’expression d’une liberté fondamentale qui a cours dans les grandes démocraties du monde. Cela dit ,le respect du cadre défini pour la mise en pratique de cet outil d’or ne doit pas écraser la quiétude citoyenne pour semer le trouble à l’ordre publique. Pour faire huiler la machine de l’expression et la pratique plurielles il faut que les uns et les autres jouent franc jeu. Dans une république normale l’interdiction d’une manifestation publique, d’un parti politique légalement constitué , doit être l’exception et non la règle .A force d’interdire on semble vouloir oter un droit acquis de par la constitution. Il est clair aussi que dans une république normale aucun citoyen ,par décence républicaine, ne doit tenir un discours incendiaire qui défie à tout de point de vue l’autorité…’’par force, qu’il vente ou qu’il neige, autorisée ou pas, je vais tenir ma manifestation…’’ ce discours n’honore pas nos hommes politiques et ne grandit pas la république. Nos hommes politiques doivent civiliser leurs rapports et ce sera tout au bénéfice du pays.

Souleymane Diouf

Opinions citoyenne

Partager cet article

Repost 0
Published by souleymane diouf - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens